Movies

Jessica Jones saison 3 méchant: qui est Gregory Sallinger

La libération de Jessica Jones La saison 3 est assez monumentale parce que c'est la fin de la ligne pour la longue relation Netflix / Marvel. Quand vous additionnez le tout, c’est la 13e saison de Les défenseurs coin de l’univers cinématographique Marvel et entre cela et la partie filmique de la MCU essayant de se préparer pour des personnages comme Eternals et Shang-Chi, eh bien, nous sommes loin des personnages Marvel de la liste A. Pour sa dernière saison, Jessica Jones«Le grand méchant est Jeremy Bobb (Poupée russe) jouant Gregory Salinger, qui semble être un tueur en série de la variété du jardin, mais que les fans de Marvel reconnaîtront comme étant Foolkiller.

Foolkiller n'a jamais été dans un dessin animé de Marvel. Je suis presque certain qu’il n’a jamais fait une apparition dans un jeu vidéo. Enfer, les seules figurines que vous pouvez obtenir de lui (Marvel Legends et Funko Pop) sont littéralement des figurines de Deadpool peintes en bleu. Mais il avait quelques bandes dessinées à son nom et c’est suffisant.

Il y a également eu cinq Foolkillers différents à ce stade. Ils ont toujours été traités comme des imitations de Punisher plus dérangés, permettant aux auteurs de raconter des histoires du type Frank Castle tout en se penchant sur la folie et la moralité grise des personnages. La version sur Jessica Jones La saison 3 est basée très vaguement sur le second de la bande dessinée, Gregory Salinger (bien que le spectacle l’ait épelé sous le nom de Gregory Sallinger avec deux la).

Le Foolkiller original est apparu dans Homme-chose N ° 3 en 1974, créé par Steve Gerber et Val Mayerik. En fait, il est arrivé un mois à peine après la première apparition du Punisher dans le livre de Spider-Man. Alors qu'il a fallu des décennies aux écrivains de Marvel pour comprendre à quel point le Punisher est dingue, la version de Ross Everbest de Foolkiller a été décrite comme complètement dérangée depuis le début.

Son astuce était qu’il s’habillait comme Zorro, remettait des cartes à ses futures victimes pour leur faire savoir qu’elles allaient mourir dans 24 heures, puis il les «purifierait» de leur existence avec un pistolet laser. Everbest pourchasserait des «imbéciles», qu'il s'agisse de criminels, de pécheurs, de personnes opposées à la guerre du Vietnam ou de quiconque remettrait en cause ses actions. Pour aller encore plus loin dans la tête, sa cachette gardait le cadavre du prêtre qui l’inspirait comme un enfant flottant dans un tube. Le prêtre est décédé parce qu'Everbest avait constaté qu'il avait couché avec des femmes et l'avait étranglé pour avoir trahi ce qu'il était supposé être.

En savoir plus: Jessica Jones Saison 3 Spoiler Free Review

Bien que Foolkiller ait obtenu le meilleur de Man-Thing lors de sa première comparution, Man-Thing s’est régénéré et est revenu dans le numéro qui a suivi et a accidentellement contribué à la mort d’Everbest.

Puis vint Gregory Salinger, créé en 1976 par Jim Mooney et Max Bemis. Un condamné partageant une cellule avec Richard Rory, le personnage de Man-Thing, Salinger a entendu l'histoire de Foolkiller et a décidé pour une raison quelconque que c'était l'idée la plus géniale de tous les temps. Après sa sortie de prison, il a volé l’équipement d’Everbest, a recherché Rory et lui a dit: «Regardez! Je vais devenir un justicier kickass comme ce type religieux et fou qui s'est battu contre la créature vivante du marais! "

Il a fait ses débuts dans les derniers numéros de Oméga l'Inconnu, qui s'est terminé assez brusquement. Le Foolkiller de Salinger n’a pas vraiment réussi à faire beaucoup plus que tuer le méchant Blockbuster. Plutôt que de sombrer dans l'obscurité, il a fait des apparitions sporadiques dans d'autres livres. D'abord, il est apparu dans quelques numéros de Défenseurs, où il s'est fait remettre le cul par Valkyrie.

Vous pouvez voir une liste complète des nouvelles versions de Netflix ici.

Puis il est apparu dans un numéro de L'incroyable homme-araignée, où il s’est avéré que Salinger et Peter Parker sont allés au collège ensemble. Parker comprit que Salinger était un imbécile de conversation d’une dizaine de secondes à cause de son sens de l’araignée et du fait que le mot "imbécile" était abandonné dans le dialogue plus qu’un épisode de L'équipe A. Foolkiller a échappé à Spider-Man jusqu'à ce qu'une femme sans-abri au hasard lui ait dit qu'il fallait être stupide pour tenter de tuer Spider-Man. Foolkiller a pris cela à cœur en tentant de se suicider sur place, pour être ensuite appréhendé via une toile.

Salinger a été jeté dans une institution et y est resté pendant de nombreuses années. Captain America lui a rendu visite à un moment donné, étant donné que le Fléau des Enfers était en train de tuer des supervillains à gauche et à droite et que Salinger était à la recherche d'un suspect potentiel. Au lieu de cela, Cap a trouvé un détenu incohérent qui n’était en aucun cas capable d’être le Fléau.

En 1990, Steve Gerber et JJ Birch ont repris le concept Foolkiller en dix numéros. Salinger était toujours enfermé, mais avait rédigé un manifeste ou deux entre les mains de Kurt Gerhardt. Gerhardt avait déjà des problèmes, mais il a ensuite mis la main sur le pistolet laser et le costume Foolkiller et est parti à fond. Conducteur de taxi. Il a également changé l'apparence pour être moins Zorro et plus Gimp de Pulp Fiction. La série s'est terminée par une horrible brûlure, mais toujours en fuite.

Foolkiller est resté un peu en retrait pendant un certain temps, revenant principalement à la fin des années 2000 grâce à deux miniséries MAX de Gregg Hurwitz. Avec un homme nommé Mike Trace comme protagoniste, le concept a été beaucoup plus terre-à-terre, même s'il y avait de nombreuses références aux histoires précédentes de Foolkiller ici et là.

La version Salinger de Foolkiller fait un retour en force dans les pages de Gerry Duggan. Dead Pool courir. À un moment donné, le mercenaire Solo a décidé de se faire passer pour Deadpool pour obtenir un meilleur salaire. Pendant ce temps, il a sauvé Washington DC et a contribué à faire de Deadpool un nom bien-aimé. Deadpool en était un fan et a décidé de se vendre lui-même avec Deadpool Mercs for Money.

Tous les héros étaient des personnages de Marvel qui étaient un peu comme Deadpool. Solo était l'antihéros mercenaire. Stingray était le super héros que personne ne prenait au sérieux. La terreur était le détective à la recherche horrible à la location. Slapstick était le dessin animé littéral. Masacre était … quoi qu'il soit. Enfin, Foolkiller était le justicier dérangé.

lire la suite: Calendrier complet des prochains films MCU Marvel

Les Mercs for Money faisaient partie du statu quo de Deadpool depuis environ un an, obtenant leur propre spin-off, mais ont finalement été remplacés par une équipe dirigée par Domino qui n’a pas duré longtemps. L’affaire de Foolkiller était qu’il essayait de se redresser et qu’il étudiait pour devenir psychiatre. Régulièrement, il utilisait ses compétences pour évaluer les problèmes de Deadpool.

À l'instar des autres personnages originaux de Mercs for Money, Foolkiller a obtenu sa propre mini-série dérivée. Comme les autres, la connexion Deadpool n'a pratiquement pas aidé ses ventes. Max Bemis et Dalibor Talajic ont concocté une histoire sur le fait que Salinger a quitté son poste de Foolkiller et est devenu psychiatre. Malgré le succès de sa vie, il a continué à tomber dans de vieilles habitudes et tuerait ses clients méchants s’ils ne pouvaient pas continuer à marcher droit dans l’étroit. Cela lui a valu des ennuis avec le Hood et une confrontation finale avec le Kurt Gerhardt Foolkiller.

Cela a pris fin avant de pouvoir commencer.

Salinger a fini par accepter sa propre folie et s'est de nouveau engagé. Cette fois, il était au moins capable de faire le bien en donnant à ses codétenus une confiance.

Lire la suite: Quelle est la prochaine étape pour le MCU dans Marvel Phase 4?

Plus récemment, un autre Foolkiller est apparu dans les pages de Daredevil: Un homme sans peur # 3. Bien qu’on ne lui ait pas donné de nom, l’aventure comprenait une équipe entre Daredevil, Luke Cage, Iron Fist et Jessica Jones. Je veux dire, si un Foolkiller est censé être le méchant de la série de Jessica, mieux vaut tard que jamais, car ils se rencontrent dans une bande dessinée.

Gavin Jasper écrit pour Den of Geek et plains le Foolkiller. Lisez ses autres articles ici et suivez-le sur Twitter @ Gavin4L

Tags
Show More

Related Articles

Leave a Reply

Your e-mail address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button
Close
Close