World News

L'entraîneur des Swing, Pete Cowen, pas surpris par les premières accusations de Gary Woodland à l'Open US

NObody était moins surpris de voir Gary Woodland en tête à la moitié du 119ème US Open que Pete Cowen. Depuis que le célèbre entraîneur du Yorkshire Swing a commencé à travailler à plein temps avec l'Américain l'année dernière, il a dit à tous ceux qui étaient prêts à écouter – et même à quelques-uns d'entre eux qui ne l'étaient pas – qu'il avait besoin de tout pour être parmi les 10 meilleurs.

"Gary devrait vraiment disputer tous les tournois majeurs, tant il est doué", a déclaré Cowen Le télégraphe du dimanche. «C’est un gars tellement gentil qu’il a probablement besoin d’une petite série de méchancetés, d’une certaine série d’égoïsmes. C’est ce que tous les meilleurs joueurs ont au fond.

“Gary est comme Brooks [Koepka] en ce sens qu'il est un grand athlète qui peut frapper la balle d'un kilomètre et demi. En fait, je pense qu'il pourrait être le plus gros frappeur, mais il ne fait que 80%. S'il peut exploiter tout le pouvoir qu'il apprend et améliorer son jeu court qui recommence, alors ce sera un sacré paquet.

«Quoi qu'il arrive ce week-end, il est en hausse. Il est le top 25 mondial, a terminé huitième à la US PGA le mois dernier et sixième à la même majeur en août dernier. Dans ses 27 premiers tournois majeurs, il ne figurait pas dans le top 10, mais il en a maintenant eu deux dans ses quatre derniers. Il a 35 ans, mais il y a tellement plus à venir.

.

Tags
Show More

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button
Close
Close