World News

Un commandant de l'armée britannique suspendu pour utilisation "non sécuritaire" de l'équipement

UNE Un officier de l'armée britannique a été convoqué après un exercice d'entraînement au Canada sur l'utilisation présumée "dangereuse" de matériel militaire.

Le commandant des Royal Dragoon Guards a été temporairement suspendu de ses fonctions pendant l'enquête.

L'officier, le lieutenant-colonel Ben Watts, a été renvoyé de l'exercice Prairie Storm et devra s'expliquer devant le commandant de la 20e brigade d'infanterie blindée. Son poste sera pourvu par le commandant adjoint de l'unité pendant toute la durée de l'enquête.

L'enquête porte sur l'utilisation inappropriée des générateurs de fumée utilisés pour simuler des explosions.

Ces articles sont normalement placés autour de la zone d'entraînement au Canada – sept fois plus grande que la plaine de Salisbury – et sont conçus pour être activés manuellement par le personnel d'instruction. Le Telegraph comprend que certaines modifications ont pu être apportées aux dispositifs d’évacuation de la fumée, ce qui aurait pu les rendre dangereuses.

On demandera au lieutenant-colonel Watts s’il était au courant des modifications de l’équipement alléguées ou s’il les a dirigées. La sonde ne devrait pas durer plus d'une semaine.

Un porte-parole de l'armée a déclaré: "Nous pouvons confirmer qu'un commandant a été suspendu pendant qu'une enquête est en cours, conformément à la pratique habituelle."

.

Tags
Show More

Related Articles

Leave a Reply

Your e-mail address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button
Close
Close